Safran Despras

Les cosmétiques sont dans leurs grande majorité composés d’eau, d’huile et de composants comme les conservateurs et le parfum et de ces fameux principes actifs que le marketing sait si bien mettre en avant car ils indiquent la destination du soin – peaux fragiles, crèmes anti-âge, corrections des rougeurs…

Safran Despras

 

Qu’est-ce-qu’un principe actif

Un actif c’est comme son nom l’indique l’ingrédient qui est intégré au produit cosmétique et agit et lui donnant ses propriétés « hydratante, calmante … ». Lorsque l’on prend un médicament le principe actif qui pénètre le corps à une vertu thérapeutique. La molécule d’aspirine, l’acide acétyl-salicylique (à l’état naturel dans l’écorce de saule) joue sur la migraine.

Pour la cosmétique qui pénètre la peau, le ou les principes actifs procèdent de la même façon, ils doivent agir selon leurs destinations. Un actif anti-âge va agir sur les rides et ridules de la peau, un actif dit anti-rougeurs va agir sur la circulation de l’épiderme. Des tests, des études, des preuves doivent obligatoirement être apportés pour pouvoir prouver que ces actifs sont efficaces et compatible avec la peau.

Le Safran, notre actif phare, contient des Flovonoïdes, de la vitamine B2, du safranal etc… sources d’antioxydants naturels et aux propriétés anti-inflammatoires. Un actif au fort pouvoir régénérant qui donne de l’éclat à la peau et limite son oxydation liée à l’âge, au stress, à la pollution.

 

Les actifs en cosmétique classique 

La chimie classique n’est pas en reste et ses actifs sont aussi mis en avant mais il s’agit souvent d’une chimie de synthèse. C’est la même différence entre un manteau en laine et le même en polyester issu des dérivés du pétrole. Dans l’un la peau respire, dans l’autre l’air ne passe pas et on transpire davantage.

Ces actifs peuvent effectivement remplir une partie de leur mission comme « lifté », « repulplée » mais les conséquences secondaires dans le temps sont là aussi. La pores de la peau se bouchent sous l’effet de certains ingrédients, des allergies, des intolérances apparaissent. Depuis peu certaines substances sont classées comme perturbateurs endocriniens, notées aussi dans le développement de certaines maladies dont certains cancers. Actuellement les grandes marques travaillent pour rendre leurs produits plus propres qu’ils ne sont aujourd’hui.

Les marques taisent le plus souvent leurs formules magiques et chimiques sous des termes très marckétés, pour l’un ce sera la « technologie ReviXXTM, pour l’autre le « Miracle BroXXXTM » ce qui évitent ainsi de livrer toute la chimie de leurs formules. En général, plus la liste INCI que l’on trouve derrière le pot ou l’emballage est longue, plus le risque d’une chimie compliquée est là.

 

Les actifs en cosmétique naturelle et bio

épices pour actifs bio

Actuellement, les fruits, légumes et épices comme les fleurs et les feuilles sont très à mode dans les cosmétique car beaucoup renferment des actifs intéressants et, et vont dans le sens du retour au naturel. Les molécules qui en sont extraites sont utilisées pour corriger, traiter ou nourrir la peau.

C’est souvent le monde du bio qui travaillent sur ces bienfaits que nous offre la nature, encore que naturel ne veuille pas forcément dire bio. Beaucoup de fabricants surfent sur la vague du retour à la nature pour présenter des produits « naturels » dont l’origine n’est pas pétrochimique mais qui ne sont pas issue d’une agriculure bio. Il faut toujours s’assurer des labels de certifications des produits en vente (Ecocert, Cosmos, BDIH, AB Etc…), sans eux, il faut mieux passer son chemin. Une belle étiquette de fleurs dans un champ au printemps ne veut pas dire Naturel ou Bio et bon pour la santé.

En dehors du safran nos produits sont particulièrement riche en actifs  naturels et bio. Nos huiles d’argan et de noisette sont naturelles ou bio elles contiennent de la vitamine E , des acides gras dont notre peau a besoin et dont nous sommes carencés. L’eau que nous mettons dans nos cosmétiques est de l’eau florale d’orge bio pour apporter de la vitamine E et lutter contre les dommages causés par les radicaux libres.

Bien entendu sont exclus de nos cosmétiques tous les parabens, phenoxyethanol, silicones phtalates ….

 

Quelle concentration d’actifs doit-on trouver dans les cosmétiques

Un important pourcentage d’actif n’est pas forcément efficace, il faut avoir le bon dosage et le bon excipient, c’est-à-dire, le bon transport pour amener l’actif au sein des cellules de l’épiderme.

Plusieurs actifs présents dans un produit doivent aussi être correctement dosés entre eux pour  eviter des interférences ou un excès qui serait inutile voire néfaste pour le résutlat à atteindre

Il peut y avoir des dosages allant de 0,1% à 10% il n’y a pas de règle. Tout est facteur d’intéraction possitive et de résultat !

 

Ou trouve-t-on la liste de ces actifs sur les produits achetés

On trouve la liste de tous les composants des produits cosmétiques du marché, soit sur l’emballage extérieur, soit sur l’étiquette apposée sur le flacon, parfois la liste se trouve dans une notice à l’intérieur de l’emballage.

C’est la liste INCI : Nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques. Elle est écrite en latin et en anglais. Pour plus de facilité on peut retenir qu’en gros les termes latins indiquent les produits naturels car c’est le nom botanique des plantes utilisées et l’anglais serait plutôt lié à tout ce qui est chimie.

Reste la question du déchiffrage de ces listes INCI. Des sites existent sur internet qui aident à déchiffrer les différents composants et leurs plus ou moins grandes nocivité pour l’organisme. Citons, l’Observatoire de la Cosmétique, mais aussi Que Choisir qui cible régulièrement les cosmétiques

 

Le mot du psy

la peau renvoie à soi-même, on dit bien « je sauve ma peau » ou bien  » je vais lui faire la peau … la peau est donc liée à la notion de moi, à notre vie elle-même.

C’est bien ce qu’a développé le psychanalyste  René Andrieu dans son concept du « moi-peau ». La peau, première matière de communication avec la mère par le toucher et le massage. C’est ce contact qui va permettre  au bébé puis à l’enfant de se sentir différent de la mère puis du monde qui l’entoure. Différent des draps du landau, différent de l’eau dans laquelle il prend son bain et enfin différent du monde extérieur.

la peau représente la limite qui nous sépare avec le monde du dehors. Dedans, il y a nos organes et toutes nos sensations et dehors, il y a le monde physique, concret et les autres. la peau joue un rôle de frontière, de démarcation.

Plus tard, en tant qu’adulte, c’est toujours la peau qui permet l’échange  avec autrui; cela va du « ne me touche pas » au  » je t’ai dans la peau ». Par ces expressions on mesure l’importance  que joue notre peau comme  moyen de communication plus ou moins conscient avec le monde extérieur et avec les autres. le partenaire « que l’on a dans la peau » ne mesure pas tout ce qui se joue dans l’inconscient et qui va du simple toucher tactile, à la sensation plus globale, aux odeurs associées au toucher mais aussi aux notions de pénétration au sens le plus large. La peau porte tout cela.

La cosmétique avec son toucher, ses odeurs, la sensation sur la peau renvoie à tout un tas d’expérience que l’on a emmagasiné et qui vont réveiller en nous des sensations, des impressions et des expériences positives ou en négatives vécues dans la plus tendre enfance.

Ceux qui travaillent, sur un plan marketing sur nos produits cosméto tiennent compte des premiers laits qui ont baignés notre jeune âge. Il n’est pas étonnant que les textures laiteuse, soyeuse et douce aient tant de succès. L’odeur est également en lien inconscient avec nos expériences passées et est liée à nos premières sensations olfactive de peau.

Et puis il y a le facteur pénétration des produits que nous utilisons sur notre peau. Les crèmes passent la barrière de la peau, elles rentrent donc dans notre intimité, dans le dedans de nous-même. On dit en psychanalyse (surtout Freudienne) que chez le bébé tout est sexualité, au sens le plus large, ce qui n’est pas bien entendu lié à la sexualité génitale de l’adulte. Et bien, nos crèmes, laits, sérums et autres baumes sont là aussi en dehors de leurs propriétés de soins, pour nous apporter du plaisir, des sensations de détente et nous permettre de renouer avec notre enfant intérieur